Dialogues pour la promotion de la spiritualité et de la culture autochtones

Favoriser le bien-être avec des camps culturels terrestres

Dans le paysage urbain de Toronto, de nombreux Autochtones trouvent difficile d’établir des liens avec la terre – un aspect essentiel du bien-être et de l’identité Autochtones.

Native Child and Family Services of Toronto (NCFST) a reconnu ce besoin et a conçu le programme On the Land Culture Camps. Conçus pour combler le fossé entre les jeunes Autochtones vivant en milieu urbain et leurs racines culturelles, les camps culturels accueillent de jeunes campeurs chaque année en juillet et en août depuis plus de 30 ans. Des camps ont lieu à Clarendon Station sur le territoire traditionnel des Anishinabewaki, traité no 27, et sont devenus des espaces de rassemblement communautaires pour l’apprentissage, les cérémonies traditionnelles et les activités récréatives.

Le programme des camps comprend des cercles d’enseignement traditionnels le matin et le soir, des cérémonies de la suerie, des danses rondes de tambours, des contes et des arts et de l’artisanat, le tout dirigé par un Aîné avec le soutien d’un personnel et de bénévoles dévoués. En plus des composantes culturelles, les campeurs participent également à des activités de plein air comme la randonnée, la pêche, la natation et le canoë, enrichissant ainsi leur lien avec la terre.

Le financement du Fonds de Réconciliation Autochtone (IRF) permettra au NCFST d’élargir ce programme dont il a tant besoin. Au-delà de l’amélioration du programme d’études actuel avec plus d’activités culturelles, le financement permettra également au programme de se transformer en une initiative à l’année.

L’impact des programmes On the Land est évident, plus de 92 % des fournisseurs de soins ayant déclaré que la participation de leurs enfants à des activités terrestres a grandement contribué à leur bien-être. Cela résonne avec les connaissances transmises de génération en génération dans les communautés Autochtones – être sur la terre, c’est guérir. La transformation des programmes intérieurs en une expérience axée sur la famille, tenant compte des traumatismes et fondée sur la terre continue de favoriser la sécurité culturelle et les rencontres de guérison pour les jeunes et les enfants Autochtones de Toronto.

Archidiocèse de Toronto