Les collectes des projets de l’IRF

Projets appuyés par le fonds de réconciliation avec les autochtones

(Nouveaux projets ajoutés chaque mois)

Premier Pilier

Guérison et réconciliation pour les communautés et les familles

Le Fonds de Réconciliation avec les Autochtones appuie des initiatives qui s’attaquent aux traumatismes historiques, aux répercussions intergénérationnelles et aux injustices systémiques auxquelles sont confrontés les peuples Autochtones.

Des subventions sont accordées pour des programmes et des projets qui favorisent la guérison émotionnelle, mentale et physique pour les communautés et les familles, contribuant ainsi ultimement à une voie de réconciliation et de rétablissement du bien-être.

  • Un pavillon de guérison pour la paroisse Notre-Dame-de-la-Miséricorde

    Dans le cadre de son engagement envers la Nation Cree d’Enoch et la Société de Vérité et Réconciliation du Canada, la paroisse Notre-Dame-de-la-Miséricorde d’Edmonton, en Alberta, se consacre au rétablissement d’une foi et d’une tradition partagées avec les membres de la communauté Autochtone.

  • Élargir le Cercle du Courage à l’école secondaire M.E. LaZerte

    L’école secondaire M.E. LaZerte d’Edmonton, en Alberta, est un centre éducatif pour près de 9 000 élèves de 15 écoles primaires et secondaires de premier cycle.

Deuxième Pilier

Revitalisation de la culture et de la langue

La préservation et la revitalisation des cultures et des langues Autochtones permettent aux communautés Autochtones de renouer avec leur riche patrimoine culturel et leurs traditions.

Grâce à des subventions accordées pour des programmes de revitalisation linguistique, des arts et de l’artisanat traditionnels ou des initiatives d’éducation culturelle, les traditions et les identités Autochtones sont célébrées et peuvent être transmises aux générations futures.

  • Revitalisation de la langue Cree à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

    Le Peuple Cree de l’île de la Tortue recherche un sentiment renouvelé de fierté à l’égard de son patrimoine, libéré de l’ombre des traumatismes historiques.

  • Dagucayami Inishnobge et l’héritage durable de la Nation Sioux d’Alexis Nakota

    Le monument tipi en acier du lac Sainte-Anne, nommé Dagucayami Inishnobge (« nos anciens parents »), est un projet lancé par la Nation Sioux Alexis Nakota.

Troisième Pilier

Éducation et renforcement de la communauté

L’éducation et le renforcement de la communauté sont des moteurs clés des efforts de réconciliation. Les fonds fournis pour les programmes éducatifs, les ateliers et les activités de renforcement communautaire peuvent aider à combler les lacunes dans les connaissances, à renforcer les liens entre les peuples Autochtones et non autochtones et à promouvoir une meilleure compréhension de l’histoire, des expériences et des connaissances Autochtones.

  • Engagement des écoles catholiques de St. Albert à l’égard de l’éducation Autochtone

    Dans un esprit de réconciliation et reconnaissant le rôle historique de l’Église dans le système des pensionnats indiens, les écoles catholiques Greater St. Albert de St. Albert, en Alberta, se sont engagées à favoriser la guérison et la croissance au sein de leurs communautés scolaires.

  • Autonomiser les Jeunes Autochtones par le sport

    Le sport a le pouvoir de créer un sentiment d’appartenance, d’améliorer la santé mentale, de favoriser les amitiés et d’accroître la fréquentation scolaire et la résilience.

Quatrième Pilier

Dialogues pour la promotion de la spiritualité et de la culture Autochtones

Des subventions sont disponibles pour soutenir des programmes, des rassemblements et des événements qui facilitent la reconnexion et la célébration de la spiritualité et des pratiques culturelles Autochtones.

Ces initiatives sont l’occasion de favoriser la sensibilisation et l’appréciation des visions du monde, des valeurs et des croyances spirituelles Autochtones et de contribuer à une société plus inclusive où les voix et les traditions Autochtones sont honorées et respectées.

  • Guérison de la violence sexuelle subie durant l’enfance dans les collectivités rurales

    Un homme sur six est victime d’abus sexuels durant l’enfance, une statistique obsédante qui a souvent été réduite au silence, en particulier au sein des communautés Autochtones.

  • Autonomisation des Jeunes Autochtones vivant en milieu urbain – « Rise Up : Braided Perspectives »

    Ayant grandi dans des centres urbains, les Jeunes Autochtones vivent souvent une déconnexion de leurs racines culturelles et un manque d’accès à des ressources et à des services culturellement sécuritaires.