Guérison et réconciliation pour les communautés et les familles

Conseil des Atikamekw de Manawan – Ateliers retour à l’esprit

La réconciliation n’est pas quelque chose qui peut être fait seul.

Il faut que les gens se réunissent avec l’intention d’apprendre et de comprendre.

Le Conseil des Atikamekw de Manawan reconnaît la nécessité d’avoir plus de contexte autour de l’impact des pensionnats indiens et dit qu’il est nécessaire de briser les cycles intergénérationnels et les mentalités racistes dans leurs communautés et les régions environnantes.    

Le Conseil est l’organisation politique et administrative des 3000 membres de la Nation Atikamekw situés dans le cours supérieur de la vallée de la rivière Saint-Maurice, au Québec. Il gère les services et les programmes de santé, d’éducation et communautaires.    

Une série d’ateliers menée par l’organisation à but non lucratif de Returning to Spirit, dirigée par des Autochtones, a séduit le Conseil parce qu’elle comprenait le rassemblement des membres Autochtones, des non-Autochtones et de l’Église.      

Au cours de deux ateliers intensifs de quatre jours, les participants développent des idées et découvrent comment des comportements, des jugements, des hypothèses ou des perceptions précédemment détenus les ont maintenus coincés dans une histoire déresponsabilisante.  

La croissance par la compréhension 

Le Fonds de Réconciliation Autochtone (IRF) sait qu’il est crucial de s’éloigner des notions vagues et de rendre la réconciliation tangible et réelle pour tous. La série d’ateliers comprenait de petites étapes exploitables et le renforcement des compétences en communication pour aider les participants à partager, écouter et traiter. Les effets intergénérationnels du suicide, de l’abus de drogues et d’alcool subis par les survivants des pensionnats indiens ont été explorés dans le contexte de l’expérience Autochtone et coloniale.  

L’appui de l’IRF a couvert les coûts de la programmation ainsi que les frais de déplacement, les repas, le logement et la location de chambres. Le Conseil des Atikamekw de Manawan croit que l’exposition et les compétences développées peuvent aider à réparer les relations et à réduire le fossé dans leur région.

Contexte

La région de Manawan comprend de nombreuses personnes qui ont fréquenté des pensionnats. L’apport de soutiens et de programmes tenant compte des traumatismes comme Returning to Spirit a le potentiel de bâtir les communautés d’une manière positive et réconciliatrice. 

Pour plus d’informations sur l’histoire et les ressources offertes par le Conseil des Atikamekw de Manawan, vous pouvez visiter son site Web

Diocèse de Joliette

Partenaire financier diocèse de Hamilton