Guérison et réconciliation pour les communautés et les familles

Guérison fondée sur la culture pour les femmes Autochtones de Thunder Bay

L’Ontario compte la plus grande population de femmes Autochtones au Canada, un groupe démographique qui est ciblé de manière disproportionnée pour la violence – y compris des statistiques alarmantes sur les femmes et les filles Autochtones disparues et assassinées.

La violence au sein des familles et des collectivités s’est normalisée, ce qui met l’accent sur le besoin urgent de programmes de guérison pour les femmes Autochtones de Thunder Bay.

Consciente de ce besoin, l’Association des femmes Autochtones de l’Ontario (ONWA) renforce ses programmes adaptés à la collectivité. Ces initiatives visent à soutenir le bien-être des femmes Autochtones et à favoriser la guérison en honorant et en partageant les enseignements spirituels et les pratiques cérémoniales traditionnelles fondées sur la terre.

Le Fonds de Réconciliation Autochtone (IRF) appuie ces programmes en fournissant un financement qui couvrira les dépenses de programme essentielles, y compris la dotation, les déplacements et les frais de bureau et d’administration.

Le fondement des programmes repose sur des activités de guérison culturelle et de connectivité communautaire qui abordent le bien-être physique, mental, émotionnel et spirituel des femmes Autochtones. En utilisant une approche culturellement tenant compte des traumatismes, ils soutiennent la guérison et la réconciliation. Guidés par des Aînés Autochtones et des Gardiens du Savoir, les programmes mettent également l’accent sur l’éducation et le développement communautaire.

Fondée en 1971, l’ONWA est la plus ancienne et la plus grande organisation de femmes Autochtones au Canada, avec un engagement à créer des espaces sûrs pour les femmes Autochtones. L’ONWA offre des programmes et des services culturellement enrichis aux femmes Autochtones et à leurs familles – peu importe leur statut ou leur lieu – en utilisant des approches qui garantissent que les voix des femmes Autochtones éclairent la conception et la prestation des services.

Archidiocèse de Toronto