Revitalisation de la culture et de la langue

Le Camp Culturel de la Première Nation Cote offre une formation sur les compétences culturelles aux jeunes Autochtones

Le Conseil des Aînés de la Première Nation de Cote a offert un camp culturel pour rassembler les membres de la collectivité et offrir aux Aînés l’occasion de transmettre leurs compétences et leurs cérémonies traditionnelles aux jeunes.

Des compétences telles que la coupe et le séchage de la viande, le bronzage des peaux, la fabrication de tambours, la cuisine traditionnelle et la cueillette de foin d’odeur ont assuré chaque jour des enseignements culturels. Le camp a également mélangé des activités amusantes telles que des courses à pied, un tir à la corde, des courses à trois pattes et des compétitions de thé et de fabrication de bannocks.

La fierté ressentie par les jeunes Autochtones inspire la récupération de la langue et des cérémonies. Ces répercussions sont particulièrement sincères pour les Aînés qui appuient la mise en œuvre de cette initiative et par les membres du Comité Diocésain de Réconciliation.

Une expérience culturelle transformatrice

Le financement du Fonds de Réconciliation Autochtone a permis au camp culturel de soutenir les coûts de la nourriture pour le camp de cinq jours, qui a accueilli un total de 45 participants.  

Le financement a également fourni des honoraires aux Aînés, aux gardiens du savoir, aux chefs de cérémonie et aux enseignants pour qu’ils offrent des programmes, des prières et du leadership. Les cuisiniers du camp et le personnel de soutien ont également pu assister au camp culturel.

Conséquences

La dignité et la fierté à l’égard de la culture et du patrimoine Autochtones ne sont pas seulement une étape fondamentale pour que les enfants se réapproprient leur identité, mais aussi une approche éprouvée pour aider à réduire les risques de l’abus de substances et de toxicomanie.

L’apprentissage des racines culturelles Autochtones est fondamental pour renforcer l’estime de soi, l’identité ancestrale et permet la guérison générationnelle pour briser les cycles de comportements malsains résultant du colonialisme et des impacts traumatisants du système des pensionnats indiens du Canada.

Les appels à l’action de la Commission de Vérité et Réconciliation inspirent des initiatives comme le camp culturel, qui est le résultat d’environ un an de réunions sur le camp et d’autres éléments de la culture des Premières Nations.

Les terres où le camp a été accueilli sont connues sous le nom de Kapakwawano skān, un terrain sacré dont le nom signifie « submergé de végétation ».

En 2023, le Fonds de réconciliation autochtone a été en mesure de financer un autre camp culturel de cinq jours pour les jeunes de Côte qui a eu lieu en juin.

Diocèse de Regina