Revitalisation de la culture et de la langue

Revitalisation de la langue Cree à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Le Peuple Cree de l’île de la Tortue recherche un sentiment renouvelé de fierté à l’égard de son patrimoine, libéré de l’ombre des traumatismes historiques.

La paroisse catholique Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, en Alberta, est le fer de lance d’une initiative visant à faire revivre la langue Cree dans le cadre des prières et des hymnes de la communauté, dans le but d’inculquer aux Peuple Cree catholique un sentiment renouvelé de fierté qui transcende l’héritage douloureux du système des pensionnats indiens.

Bien que les établissements d’enseignement de Maskwacis, en Alberta, aient fait des progrès dans l’enseignement du Cree verbal et écrit, l’art de chanter des hymnes en Cree risque de disparaître. La paroisse reconnaît l’importance de préserver ce bel héritage, d’autant plus que les membres plus âgés de la communauté possèdent les connaissances nécessaires pour transmettre des hymnes traditionnels et modernes. L’objectif est de combler le fossé générationnel et d’assurer la continuité de ce trésor culturel et spirituel.

Avec le soutien du Fonds de Réconciliation Autochtone (IRF), la paroisse vise à faire de la langue Cree une partie intégrante des prières individuelles et communautaires. Le financement couvrira les salaires des enseignants, la location de salles et tout le matériel nécessaire. Le projet vise à revitaliser la langue et à guérir par la restauration des pratiques culturelles, en favorisant un sentiment de fierté et d’identité pour le Peuple Cree catholique.

En adoptant cette initiative, la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs s’efforce de contribuer au voyage plus large de la réconciliation, en créant un espace où le Peuple Cree peut récupérer, célébrer et transmettre son patrimoine linguistique et spirituel aux générations futures.

Archidiocèse d’Edmonton